Réparation vélo électrique

Rénovation complète d’un VTT électrique Ghost Trail 9000

Publié le

Ce vélo était en piteux état: la batterie était irrécupérable ainsi que l’électronique très complexe mise au point sur ce système « Li-ion ». Celui-ci n’a pas eu grand succès, étant arrivé sur le marché après BionX et plus ou moins en même temps que les moteurs-pédaliers Bosch. Bref, impossible d’avoir une nouvelle batterie, donc il a fallu changer tout le système électronique par un générique chinois qui sera beaucoup plus facilement réparable à l’avenir.

Comme chez BionX, le contrôleur est intégré au moteur. On va supprimer tout ça pour mettre un contrôleur dans le cadre, avec la batterie.
La batterie en cours de montage. On passe en 48V contre 36 à l’origine, avec une capacité de 12Ah.
La voilà protégée de plusieurs couches de gaine thermorétractable. Elle sera aussi entourée de mousse avant d’être insérée dans le cadre pour éviter qu’elle ne bouge lors des chocs et qu’un court-circuit apparaisse.
Le voilà fini, avec des pneus Schwalbe Marathon Plus MTB qui sont très bien protégés contre les crevaisons. Il sont certes un peu lourds, mais nécessaires vu le placement du moteur dans la roue arrière qui rend difficile les réparations.

Réparation vélo électrique

Réfection d’un vélo avec système BionX

Publié le

Ce système nous venait du Canada et il équipait pas mal de vélos haut de gamme avant l’avènement des moteurs dans le pédalier. Leur principal problème est que la société a fait faillite et que les pièces sont pour ainsi dire impossible à obtenir. De plus, il y a une communication entre tous les éléments de l’assistance (écran, batterie et moteur dans lequel est intégré le contrôleur), et l’électronique a tendance à montrer des signes de faiblesse après quelques années de bons et loyaux services. Ici, c’est surtout la batterie qui était en cause. Le reste du vélo étant encore en bon état, le client a décidé de remplacer tout le système d’assistance par un système générique qui sera facilement réparable à l’avenir.

Le moteur débarrassé de son contrôleur
Le fil rouge sur le bouton rouge 🙂
Voilà qui est déjà plus propre. Tout sera collé pour éviter à un fil d’aller toucher la carcasse du moteur.
Voici le BMS (Battery management system), la carte qui gère la batterie. A gauche, la carte d’origine qui pose souvent problème à cause d’un problème de conception qui fait qu’elle chauffe beaucoup pendant la charge. A droite, un modèle générique fiable et beaucoup plus simple.
La batterie constituée de 30 éléments Samsung 30Q, qui donneront une capacité de 320 Wh contre 230 d’origine.
Et le revoilà parti pour de longues aventures 🙂